Retours sur les écoquartiers huit ans après le lancement de la démarche.

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

Si la performance des bâtiments est aujourd’hui maîtrisée, de nombreuses questions se posent encore.

Au total, plus de 200 collectivités ont adhéré à la démarche en signant la charte des écoquartiers, un document qui comprend vingt engagements répartis en quatre chapitres. Des résultats encourageants, mais jugés insuffisants par le gouvernement qui souhaite aujourd’hui donner au mouvement une nouvelle impulsion.

Huit ans après le lancement de la démarche du label « Ecoquartiers » et pendant qu’une nouvelle réflexion sur le label est en cours au ministère, l’heure est venue de faire un premier bilan pour les collectivités pionnières :

  • le phénomène reste majoritairement urbain : la ministre du Logement souhaite 30 % d’écoquartiers en milieu rural à l’horizon 2018, mais la proportion n’est aujourd’hui que de 15 %,
  • la question de la performance énergétique et de la qualité des bâtiments semble aujourd’hui maîtrisée,
  • les nouveaux écoquartiers sont désormais mieux intégrés à la ville,
  • la question de la participation des habitants à la conception des écoquartiers est désormais présente dans le discours même si elle l’est moins dans la pratique.

En ce qui concerne la question de la qualité de vie dans les écoquartiers, il manque encore un certain recul pour pouvoir y répondre.

Plus d’infos !