La RT 2012 permet une complémentarité des énergies

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

La RT 2012 aurait divisé par trois les consommations par rapport à la RT 2005, participé à une meilleure complémentarité des énergies et au développement de solutions techniques performantes.

Une étude menée par Coénove, association constituée autour d’acteurs majeurs de la filière gaz, conclue que la RT 2012 répond à ses objectifs, divisant par 3 les consommations par rapport à la réglementation 2005.

JPEG - 14.7 ko
RT 2012
Crédits : MEDDE.

3 conclusions ressortent de l’étude :

  • Les usages « non réglementés » désormais plus plus consommateurs d’énergie que les cinq usages réglementés
    Les usages réglementés (chauffage, ECS, refroidissement, éclairage, auxiliaires) comptent désormais pour moins de la moitié de la consommation totale d’énergie du logement (respectivement 50 à 57.5 kWh/an selon qu’on est en maison individuelle ou en collectif, contre de 70 kWh/an).
  • L’électricité reste majoritaire
    • L’étude montre dans une approche « tous usages » que la part de l’électricité reste majoritaire en construction neuve (75%), devant le gaz naturel (19%), le bois (6%), le fioul (2%) et le réseau de chaleur (2%).
    • Dans le périmètre des usages inclus dans la RT 2012, l’électricité représente encore 51% de l’énergie consommée.
  • Les énergies sont devenues complémentaires
    L’étude montre que désormais la répartition se fait de la façon suivante : le gaz pour le chauffage et l’électricité pour l’eau chaude.

Lire l’article complet.