Villa Peyrous labellisée « Maison Passive » | Saint-Clar-de-Rivière (31)

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Construction d’une maison individuelle de plein-pied au sein d’un lotissement avec l’objectif d’être certifiée « Maisson Passive » par le Passivhaus Institute (PHI).

Cette fiche a été réalisée suite à une visite en phase chantier.

Ce projet est le fruit d’une collaboration étroite entre un bureau d’étude thermique agréé concepteur de bâtiments passifs et une entreprise artisanale de rénovation, spécialisée dans le patrimoine ancien, les monuments historiques, les travaux délicats et plus généralement dans la construction traditionnelle.

Pour pouvoir viser la certification passive, la villa a été conçue à l’aide de l’outil de calcul allemand PHPP. Le terrain et l’implantation de la maison sur la parcelle ont permis une conception bioclimatique (exposition majoritairement sud pour les pièces à vivre afin de bénéficier des apports solaires en hiver). Par ailleurs, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite a été recherchée.

Le mode constructif choisi se rapproche fortement du bâti dit « traditionnel » avec une forte inertie, la consommation énergétique en moins grâce à une isolation renforcée.

JPEG - 124.8 ko
Façade sud-est
Crédits : ARENOV.
Choix constructif / équipement

Système constructif

  • Structure  : béton (armé et cellulaire).
  • Murs  : ITE de 160 mm de laine de roche bi-densité sur ossature en béton cellulaire de 250 mm. Pied de mur isolé par l’extérieur avec 160 mm de verre cellulaire (« FOAMGLASS »), choisi pour ses propriétés imputrescibles.
  • Revêtement extérieur  : enduit hydraulique.
  • Revêtement intérieur : plâtre projeté.
  • Plancher bas : sur vide sanitaire ; plancher hourdis en béton armé isolé avec 190 mm de polystyrène ; chape de 40 mm de polyuréthane et chape liquide anhydrite de 55 mm.
  • Toitures  : tuiles canal sur combles perdus isolés par 400 mm de laine de verre en 2 couches croisées. Plafond hourdis béton pour apporter de l’inertie à la villa.
  • Parois vitrées : triple vitrage PVC posés dans des pré-cadres à rupteurs de ponts thermiques (certifiés par le PHI). Facteur solaire différencié suivant les orientations.
    Volets roulants orientables sur les façades est, sud, ouest.

Équipements

Chauffage, ECS et ventilation sont assurés par une seule machine (certifiée par le PHI), qui a fait l’objet d’un titre V pour pouvoir être intégrée dans le moteur de calcul de la RT 2012.

  • Chauffage  : pompe à chaleur air recyclé – air.
  • Eau Chaude Sanitaire : pompe à chaleur air-eau avec ballon intégré de 180L.
  • Ventilation  : VMC double flux, rendement échangeur autour de 90%.
  • Rafraîchissement  : possible via la pompe à chaleur mais non nécessaire si le comportement des habitants reste pertinent (appareils électriques peu gourmands en énergie et bonne gestion des apports solaires).
  • Eclairage  : NC
  • Production électrique : aucune
Chiffres-clé

Contexte

  • Zone : rurale
  • Exposition au bruit : faible

Calendrier

  • Début des études : NC
  • Début des travaux : NC
  • Livraison : Juillet 2015

Surfaces

  • SHON RT : 161 m²
  • SHAB : 136.4 m²

Coûts

  • Coût total de l’opération (hors achat terrain et assurances) : 1360 € HT/m² SHON
  • Dont coût d’ingénierie : 3000 € TTC
  • Dont coût de construction : 1340 € HT/m² SHON
  • Coût de certification (Passivhaus Institut) : 3000€ TTC

Consommations énergétiques

  • Consommation d’énergie primaire totale visée tous usages (calculs PHPP) : 96,5 kWhep/m².an (il faut être en dessous de 120 kWhep/m².an pour le label Passivhaus)
  • Consommation d’énergie primaire totale visée usages conventionnels (calculs RT 2012) : 40 kWhep/m².an

Etanchéité à l’air

n50 = 0,26 vol/h (il faut être en dessous de 0,6 vol/h pour le label Passivhaus)
Q4PaSurf = 0,06 m3/(h.m2)

Situation géographique