Un lycée à énergie positive | Pibrac (31)

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Le lycée Nelson-Mandela de Pibrac répond à un souci d’intégration paysagère et d’économies d’énergie.

JPEG - 61.5 ko
Lycée Nelson-Mandela | Pibrac (31)
Crédits : Ville de Pibrac.

Le bâtiment se compose de deux parties principales reliées par le hall. Cet agencement original en forme de chromosome, offre de nombreuses vues sur le paysage et facilite la répartition de la chaleur et du rafraîchissement. Les deux côtés du hall sont équipés de casquettes et de colonnades. En raison de la déclivité du terrain, le bâtiment est en R + 1 sur une partie et en R + 2 sur l’autre.

Géothermie et géocooling

La géothermie couvre 95% des besoins en chaleur du bâtiment de 10 000 m². Le dispositif se compose de 81 sondes installées à 130 mètres de profondeur, disposées sous et autour du bâtiment, et de trois pompes à chaleur. L’été, les sondes sont utilisées en géocooling.

Le coefficient de besoin bioclimatique (Bbio) du lycée est de 29,2, soit 22,3 % de moins que le Bbio maximum autorisé (37,6). Ces performances sont également dues au type de fenêtres utilisé (triple vitrage respirant avec stores vénitiens intégrés, pilotés automatiquement par la gestion technique du bâtiment).

Grâce à ses 2 500 m² de toiture équipés de 1 500 panneaux photovoltaïques, le lycée créé de l’énergie.

Lire l’article complet.