Signature du contrat de filière du comité stratégique de la filière bois

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

Source : Midi-Pyrénées Bois 18/12/2014
Le contrat de filière définit une stratégie à long terme qui traduit les engagements conjoints de l’Etat, des régions et des acteurs professionnels en veillant à l’équilibre des différents usages du bois dans les politiques publiques.

A travers ce contrat, l’ensemble des entreprises françaises de transformation du bois s’engagent dans une voie commune à gagner en compétitivité de façon solidaire, sur des marchés très concurrentiels que sont : la construction, l’énergie, l’ameublement, l’emballage, le papier et la chimie du bois.

Le Gouvernement a souhaité élever la filière bois parmi les filières d’avenir de la France et a institué un Comité stratégique de la filière bois, adossé au Conseil national de l’industrie, en charge de l’élaboration et du suivi du présent contrat. Ce contrat sera présenté dans le cadre du Conseil supérieur de la forêt et du bois qui émettra un avis et sa mise en œuvre s’inscrira en cohérence avec le Programme national de la forêt et du bois. Il a vocation à valoriser la ressource forestière et à favoriser, prioritairement, l’utilisation des bois issus des forêts françaises.

Les axes stratégiques et les engagements du contrat

Le contrat de filière est structuré autour de 9 axes stratégiques :

  • Mettre en place des outils de pilotage et élaborer une stratégie de la filière,
  • Structurer le segment industriel et le tissu entrepreneurial,
  • Promouvoir et développer les emplois de la filière,
  • Mettre les entreprises du bois sur la voie de la différenciation et de la compétitivité par l’innovation,
  • Renforcer l’innovation, le marketing et le design pour mieux vendre les produits français, en France et à l’export,
  • Adapter l’offre de la première transformation aux besoins des marchés de la deuxième transformation,
  • Sécuriser les approvisionnements de la première transformation,
  • Actionner les leviers de la filière indispensables pour permettre l’approvisionnement des différentes filières utilisatrices de bois,
  • Asseoir la reconnaissance des qualités intrinsèques du matériau bois afin d’en augmenter l’utilisation.

Le contrat en 31 actions

La mise en œuvre des actions de ce contrat fera l’objet d’un suivi annuel tenant compte des moyens financiers mis à disposition. Les actions seront évaluées et ajustées, en cohérence avec le Programme national de la forêt et du bois.

Ces actions concernent 4 « défis »majeurs :

  • la stratégie globale,
  • l’accompagnement de proximité,
  • la sécurisation des approvisionnement,
  • le bois construction.

En savoir plus ...