Rénovation-surélévation d’une maison individuelle au niveau passif |Toulouse (31)

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Rénovation et surélévation d’une maison individuelle des années 1930 en centre-ville de Toulouse, au niveau passif (étude PHPP - Passive House Planning Package) sur volonté du maître d’ouvrage, mais sans objectif de certification.

JPEG - 105.1 ko
Rénovation-surélévation d’une maison individuelle au niveau passif en centre-ville de Toulouse
Crédits : CeRCAD Midi-Pyrénées.

Cette recherche du niveau passif était une première pour l’architecte, par ailleurs rompu aux rénovations et extensions en milieu urbain.

La maîtrise d’ouvrage, habituée à se loger en appartement, a souhaité une maison confortable avec une température homogène dans toutes les pièces et avec un besoin énergétique le plus faible possible.

La maison a une orientation Nord-Est (côté rue) / Sud-Ouest (côté jardin) et est en zone urbaine dense (le long d’un boulevard), sous contrainte des Architectes des Bâtiments de France.
Elle est en R+1, composée d’un demi sous-sol enterré non rénové, d’un rez-de-chaussée rénové et de combles rehaussés pour les rendre habitables.

Choix constructif / équipement

Système constructif

  • Structure : mixte
  • Murs : maçonnerie pleine en briques de terre cuite isolée par 16 cm de laine minérale au RDC, ossature bois isolée par 14 cm de fibre de bois et 16 cm de laine minérale à l’étage.
  • Revêtement extérieur : enduits au RDC et bardage bois à l’étage.
  • Plancher bas : sur vide sanitaire, plancher bois isolé par de la laine minérale.
  • Plancher intermédiaire : plancher bois.
  • Toiture : charpente bois (poutre de 13 m en lamellé-collé avec croix de St-André pour stabiliser la charpente existante) isolée par 40 cm de fibre minérale, couverture en tuiles canal.
  • Parois vitrées : triple vitrage en PVC.

Équipements

  • Chauffage : batterie thermique hydraulique couplée à la VMC DF, alimentée par une chaudière gaz à condensation.
  • Eau Chaude Sanitaire : chaudière gaz à condensation.
  • Ventilation : DF.
  • Rafraîchissement : pas de rafraîchissement.
  • Production locale d’électricité (photovoltaïque, autres) : non.
Chiffres-clé

Contexte

  • Contexte urbanistique : urbain
  • Exposition au bruit : élevée (le long d’un boulevard)

Calendrier

  • Début des études : septembre 2013
  • Début des travaux : janvier 2014
  • Livraison : août 2014

Surfaces

  • SHAB (m²) : 195 m²

Coûts

  • Coût total de l’opération : NC € HT/m² SHON

Consommations énergétiques

  • Consommation d’énergie primaire totale visée (postes réglementaires) : NC kWhep/m².an
Situation géographique