REX bâtiments performants et risques 2015 : zoom sur la coordination de chantier | AQC-CeRCAD

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

Pour la deuxième année consécutive, le CeRCAD a contribué au Dispositif REX Bâtiments Performants initié et piloté par l’Agence Qualité Construction depuis 2010.

PDF - 2.9 Mo

Cette enquête menée au niveau national est un outil d’observation qui permet de capitaliser des retours d’expériences sur les constructions performantes et innovantes. Derrière ce dispositif, l’Agence Qualité Construction entend recenser les points de vigilances à identifier, afin d’éviter les errements liés aux procédés constructifs innovants et plus largement associés au bâti performant. La vocation de l’étude REX est d’accompagner l’évolution de la filière en rendant possible un apprentissage par l’erreur et le partage des expériences afin de faire connaitre au plus grand nombre les points de vigilance émergents. Cette enquête n’a pas vocation à stigmatiser les bâtiments d’avenir, elle vise principalement à accompagner la filière dans l’amélioration de la qualité et la performance des constructions.

Basée sur une enquête de terrain, l’étude REX Bâtiments Performants a pour objet d’identifier les non qualités qui ont un impact sur la performance énergétique ou la qualité environnementale des bâtiments. Les désordres liés à l’utilisation de produits ou de procédés innovants sont également recherchés. La collecte de ces observations se fait in situ, lors de la visite de bâtiments performants et par la rencontre des acteurs ayant participé à leur conception, à leur construction ou à leur utilisation. Dans l’objectif de fournir des leviers d’amélioration de la qualité, les bonnes pratiques mises en œuvre dans ces projets exemplaires sont également capitalisées.

L’AQC s’appuie sur le réseau BEEP et les centres de ressources régionaux pour déployer ses enquêtes avec des approches thématiques différentes selon les régions.

En Midi-Pyrénées, c’est la coordination sur chantier qui a été plus particulièrement traitée en 2015. Pour ce faire, les opérations ont été sélectionnées selon les critères suivants :

  • La volonté de viser une haute performance énergétique et/ou environnementale, des projets de rénovations visant des consommations énergétiques divisées par 2 et le traitement de 3 lots de travaux au minimum ;
  • Une répartition géographique sur les différents départements de la région ;
  • Une organisation et une gestion de chantier permettant de traiter la coordination et les interfaces interprofessionnelles. (Groupements, offre globale de rénovation, mission de coordination de la MOE…).

Au total, 21 opérations ont été visitées, parmi elles, 16 projets réunissant l’ensemble des critères ont fait l’objet d’une étude plus approfondie afin d’enrichir la base de données de l’Agence Qualité Construction.
Une répartition sur 50% de bâtiments neufs et 50% d’opérations de rénovation a été respectée. Cela a permis de rencontrer près de 40 acteurs sur les différentes phases observées (chantier, livraison et exploitation). La phase de chantier a été particulièrement étudiée, en accord avec la thématique traitée.

Cette enquête a fait l’objet d’une restitution en octobre 2015 à l’occasion d’un 17-Vin portant sur la coordination et l’offre de travaux en groupement, au sein du centre de formation IFECO à Montauban (82).

Nous vous invitons à découvrir le rapport d’étude dans son intégralité « Les retours d’expériences source de progrès : un zoom sur la coordination » : il recense 12 enseignements sur les risques et les solutions liés à la coordination qui ont pu être recensés par l’AQC depuis le début du dispositif REX Bâtiments Performants et Risques.

PDF - 2.9 Mo