Première coopérative d’habitants à Toulouse

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Abricoop, première coopérative d’habitants toulousaine, projette un immeuble écologique en mixités sociale et générationnelle.

Dans un îlot de 88 logements consacré à l’habitat participatif, le projet d’Abricoop comprend 17 logements et des espaces partagés : chambres d’amis, buanderie, salle et terrasse communes… Avec les années, le groupe initial s’est largement renouvelé.

Création de la coopérative d’habitants Abricoop

  • 2008 : une dizaine de ménages désireux de créer une coopérative d’habitants à Toulouse fondent l’association la Jeune Pousse
  • 2011 : l’écoquartier de la Cartoucherie est retenu
  • La collectivité précise le cadre : un appel à manifestation d’intérêt pour un îlot de 90 logements environ, réservé à l’habitat participatif, avec un bailleur-coordinateur
  • 2013 : la Jeune Pousse retient Seuil Architecture comme maître d’œuvre
  • Septembre 2014 : création de coopérative d’habitants Abricoop.

Enjeu de la coopérative d’habitants : être individuellement locataire et collectivement propriétaires, pour :

  • sortir de la spéculation (chacun n’est pas propriétaire de m² mais de parts sociales, qu’il ne peut pas revendre avec plus-value, même si le prix de revente tient compte de l’inflation pour ne pas léser les coopérateurs sortants)
  • garantir la cooptation des futurs habitants pour un bon fonctionnement dans la durée.

Une innovation influente :

Il s’agit de contribuer à la renaissance d’un véritable tiers-secteur, entre le locatif et la propriété et de faire vivre les valeurs de la coopération : éducation populaire, coopération entre coopératives, ancrage local, responsabilisation…
Chaque coopérateur a déjà appris énormément : sur l’habitat et l’urbanisme, l’architecture, les dynamiques de groupe, la gestion pacifique des conflits, la prise de décision au consensus…

Le coût et sa répartition

Pour les 17 logements et les espaces communs, le coût d’objectif assigné au groupement de maîtrise d’œuvre est un peu inférieur à 1 500 000 €. En ajoutant les coûts d’honoraires, les taxes, les raccordements, etc., le montant total est de l’ordre de 2 500 000 €, soit en moyenne 2 400 €/m².

JPEG - 61.4 ko
Coût et répartition
Crédits : Eco-quartier.

Lire l’article complet