Passif et tertiaire | La maison passive

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

L’association « La Maison Passive » met à disposition des arguments pour convaincre du bien-fondé de concevoir des bâtiments passifs.

La conception soignée des bâtiments passifs amène à un produit final de haute qualité :

  • Enveloppe durable : protégée par l’extérieur à travers une isolation épaisse et par l’intérieur grâce à une ventilation double flux, elle permet au bâtiment de rester en bonne santé,
  • Confort de l’usager : les usagers ont à disposition un bien dont les caractéristiques de confort sont maîtrisées,
  • Technologie simple : ventilation double flux,
  • Un standard plus contraignant que la réglementation courante : le bâtiment passif précède la future Réglementation Thermique 2020.

Les outils financiers adaptés :

  • Type de marché : certains marchés sont a privilégier pour pouvoir réduire les coûts de construction (ex : marchés de type conception-réalisation),
  • Investissements éthiques : grâce aux coûts de fonctionnement très faibles, les émissions de CO² le sont aussi,
  • Faible coût du capital : les banques bénéficient des financements européens pour financer des crédits avec des taux bonifiés,
  • Valeur financière et bas niveau de risque : les bâtiments passifs sont pérennes car en dehors d’être rentables de plus en plus rapidement au vu de l’augmentation du coût de l’énergie, ils sont plus attrayants sur le plan locatif en raison de leurs charges peu élevées. La maîtrise des charges de fonctionnement en passif est un vrai atout pour les contrats de performance énergétique.

En savoir plus et retrouver l’argumentaire exhaustif.