Observatoire OPEN : évolution du marché de la rénovation thermique des logements en 2015 | ADEME

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

La Campagne OPEN 2015 observe et analyse les travaux effectués par les ménages français entre 2012 et 2014.

PNG - 45.8 ko
Observatoire permanent de l’amélioration énergétique du logement
Crédits : ADEME.

Depuis 2006, l’ADEME s’appuie sur l’Observatoire Permanent de l’amélioration
ENergétique du logement (OPEN), outil d’observation national qui permet
d’évaluer :

  • le nombre et le type de rénovations énergétiques,
  • l’effet de levier de diverses politiques publiques.

Les travaux effectués par les ménages sont classés en 3 catégories  :

  • 5 grands postes de travaux sont étudiés : Toiture, Façade, Ouverture, Agencement et Chauffage.
  • Au sein de ces postes, les gestes effectués ont été classés en trois niveaux :
    • Faible : le geste mené n’a pas ou peu d’impact énergétique,
    • Moyen : l’efficacité énergétique du geste a été prise en compte dans les travaux,
    • Performant : le geste effectué est théoriquement compatible avec les niveaux requis pour les critères d’obtention des aides 20143.
  • Une classification des rénovations, qui correspond au regroupement d’un ou de plusieurs postes à l’échelle du logement traité sur les 3 dernières années.

La campagne 2015 en quelques chiffres

  • Plus de 3,5 millions de rénovations de logements ont été achevées en 2014, dont 288 000 rénovations performantes ou très performantes,
  • ces rénovations représentent une dépense totale de près de 35 milliards d’euros,
  • la dépense moyenne par ménage s’élève à près de 10 000 €, mais les aides financières ont permis de diminuer la facture des travaux de rénovation des ménages de 17% en moyenne,
  • ce sont les travaux sur les fenêtres qui touchent le plus de logements, mais les travaux sur la toiture et/ou les combles qui génèrent la dépense totale la plus importante.

En savoir plus et télécharger la synthèse de l’étude « OPEN : Observatoire permanent de l’amélioration énergétique du logement. Campagne 2015 »