Mesure du coefficient Ubat d’un Bâtiment existant

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Source Lebatimentartisanal.com 23/08/2012

Il existe un manuel de 96 pages, destiné aux concepteurs, installateurs, techniciens d’exploitation et donneurs d’ordres, afin de fournir une méthode innovante et pratique pour déterminer le coefficient Ubat d’un bâtiment existant.

Calculé depuis une décennie dans le cadre de la réglementation thermique, ce coefficient n’est en revanche jamais vérifié dans la pratique, y compris pour les bâtiments construits avant la RT2000.

La détermination de la valeur du Ubat permet également plusieurs applications possibles :

  • simuler avec précision la consommation de chauffage d’un bâtiment,
  • apprécier le gain d’énergie suite à des travaux d’amélioration de l’habitat,
  • dimensionner la puissance d’une chaudière en fonction des déperditions réelles,
  • optimiser la loi d’eau pour qu’elle soit plus économe en énergie.

Par exemple, lorsqu’il s’agit de changer la chaudière d’un bâtiment dont le bâti a été profondément remanié, la pratique consiste toujours à dimensionner la chaudière à l’identique, voire même de sur-dimensionner quelque peu par crainte de manquer de chaleur. Une application de la méthode proposée consiste donc à dimensionner la chaudière au plus juste, ce qui améliore aussi le rendement saisonnier.

Enfin, la méthode pour déterminer la consommation d’énergie de chauffage devient vite intuitive car elle se fonde sur la vérification statistique de lois physiques. Le graphe de la simulation constitue d’ailleurs une aide à la conduite de l’installation.
De nombreux cas d’étude sont fournis pour se familiariser avec cette méthode.

Pour commander cet ouvrage en ligne, cliquez ici.

PNG - 158 ko
MESURE DU COEFFICIENT Ubat D’UN BÂTIMENT EXISTANT
Crédits : © Editions Parisiennes.