Le Cemagref et la Datar signent une convention-cadre pour « mieux répondre aux défis de l’aménagement durable des territoires »

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

Source : AULH 11/05/11

Des travaux menés en commun par les deux organisations doivent aboutir à « la mise en place de méthodes et d’outils qui prennent en compte les spécificités de chaque territoire et leurs besoins ».

Extraits de l’article

Il s’agit notamment de :

  • identifier des indicateurs d’analyse pertinents pour un meilleur développement des territoires : des études engagées par la Datar et le Cemagref, avec le CGDD (Commissariat général au développement durable) ont d’ores et déjà permis de définir un référentiel d’environ 50 indicateurs territoriaux de développement durable
  • caractériser les différents types de territoires pour mieux anticiper leurs besoins : une étude, réalisée à la demande de la Datar par le Cemagref, le CNRS et l’Inra (institut national de recherche agronomique), a ainsi été lancée fin 2010 pour repenser le découpage des espaces ruraux, du littoral et de la montagne.

Ces études tireront profit de l’imagerie spatiale, et notamment du projet GéoSud, porté par le Cemagref et retenu parmi les équipements d’excellence labellisés au titre des investissements d’avenir.