Label EcoQuartiers : 2 aménagements urbains primés en Occitanie en 2016 et de nouvelles modalités d’attribution pour 2017

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Alors que la « promotion 2016 » des aménagements urbains durables a été dévoilée, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse a présenté les nouvelles modalités d’attribution du label national.

Evolution de la démarche

A partir d’un rapport livré en novembre par Alain Jund, vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg, le ministère a identifié des marges de progression à commencer par une meilleure prise en compte de la diversité des territoires.

Les opérations de constructions neuves ne doivent pas avoir l’exclusivité de l’exemplarité et de l’innovation. Ces critères doivent se retrouver dans le renouvellement de l’existant ou la revitalisation des petites communes rurales.

Jusqu’alors, seuls des aménagements achevés ou sur le point de l’être pouvaient être dûment estampillés EcoQuartier. Désormais, la procédure permettra d’accompagner les quartiers dans toute la durée de leur mise en œuvre avec la mise en place de catégories :

  • EcoQuartier étape 1 pour les projets
  • EcoQuartier étape 2 pour les chantiers
  • EcoQuartier étape 3 pour les aménagements livrés.
  • EcoQuartier étape 4 qui ne sera attribué qu’aux secteurs dont le fonctionnement aura été évalué et dont la qualité aura été avérée.
JPEG - 25 ko
Une labellisation en quatre étapes : plus large et plus claire
Crédits : Ministère du Logement et de l'Habitat durable.

Palmarès 2016 des EcoQuartiers : 2 quartiers labellisés en 2016 en Occitanie.

Selon la nouvelle grille d’évaluation, ils entrent dans la catégorie « EcoQuartier étape 3 : quartier livré ».

  • Le Palassou, à Dun (Ariège) : opération d’extension maîtrisée d’un bourg rural souffrant d’un fort exode et ce afin de créer du logement pour des foyers modestes et des jeunes agriculteurs.
  • Maragon Floralies, à Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne) : reconstruction d’une copropriété dégradée de 290 logements avec la mise en place d’un montage innovant : une société civile immobilière d’accession progressive à la propriété (Sciapp).