Immobilier : le reporting sur la performance énergétique s’améliore

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

Source Actu-environnement 27/06/2012

Selon le dernier baromètre Novethic-Ademe sur l’éco-performance des bâtiments, la communication des promoteurs et des foncières en la matière s’améliore. Le dialogue avec les parties prenantes semble se systématiser et la réflexion élargie à l’énergie grise des bâtiments et aux relations bâtiment/quartier se généralise.

Les sociétés de gestion immobilière progressent dans la connaissance de leurs biens. Le taux de progression du déploiement des outils de mesure de la performance énergétique est de 14% entre 2011 et 2012. Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est encore l’outil le plus utilisé mais le recours aux factures énergétiques réelles augmente.

Toutefois le secteur doit faire face aux écueils classiques du reporting environnemental : périmètres, indicateurs et méthodologies différents donc impossible de comparer les opérateurs entre eux.

Le nombre d’acteurs possédant des actifs labellisés et/ou certifiés (construction ou exploitation) est en nette progression et dépasse les estimations de l’édition précédente de l’enquête. En 2012, 54% du panel possède au moins un actif certifié dans son portefeuille, soit une progression de 68% par rapport à 2011. Cependant, la proportion d’immeubles certifiés et/ou labellisés à l’échelle des portefeuilles gérés reste limitée.

Au total, 7,2% des surfaces gérées par le panel sont ainsi certifiées ou labellisés en 2012. En outre, les certifications à l’exploitation (BREEAM in use ou HQE Exploitation) ne représentent encore que 14% des surfaces certifiées totales du panel.