Etude de pathologie « Isolants biosourcés : points de vigilance » | AQC

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Paille, chanvre, fibre de bois, ouate de cellulose : les points de vigilance et bonnes pratiques à adopter.

GIF - 33.8 ko
Isolants biosourcés : points de vigilance
Crédits : AQC.

Cofinancée par la DHUP (Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages) et l’AQC (Agence Qualité Construction), l’étude de pathologie « Isolants biosourcés : points de vigilance » met en exergue les principaux points de vigilance de quatre matériaux biosourcés et livre les bonnes pratiques à adopter.

Objectif : faire état des désordres et des points sensibles des techniques biosourcées qui font l’objet de Règles professionnelles ou d’Avis Techniques dans le but de développer des bonnes pratiques.

L’étude s’appuie sur des entretiens menés auprès d’une quarantaine de professionnels, spécialistes des matériaux isolants arborés. Les sinistres et désordres qui en ressortent sont issus d’expériences de chantiers et de réalisations.

Au sommaire :

  • La paille
  • Le chanvre
  • La fibre de bois
  • La ouate de cellulose
  • Relevé des bonnes pratiques

Télécharger l’étude de pathologie « Isolants biosourcés - Points de vigilance ».