Deux nouvelles campagnes de mesure de la qualité de l’air intérieur : les écoles et les bureaux

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

Source Le Moniteur 19/06/2012

Après les logements, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) lance deux nouvelles campagnes nationales de mesures et de recueil d’informations dans les écoles maternelles & élémentaires d’une part et les immeubles de bureaux d’autre part.

Ces campagnes, menées à la demande des Pouvoirs publics et des Agences de l’environnement et de sécurité sanitaire, ont pour objectif de mieux connaître la qualité de l’environnement intérieur dans ces bâtiments, dans le but d’évaluer les risques sanitaires et les conditions de confort. Cette évaluation permettra in fine de proposer des solutions d’amélioration.

Couvrant toute la France, ces campagnes incluront respectivement 300 écoles, correspondant à 600 classes, et 300 immeubles de bureaux. Les enquêtes auront lieu jusqu’en 2015 pour les bureaux et 2016 pour les écoles.

Les deux nouvelles campagnes lancées par l’OQAI répondent à des enjeux majeurs de santé publique et de prévention des risques. Elles visent des lieux de vie quotidiennement fréquentés, en particulier par des populations sensibles ? les jeunes enfants, dans le cas des écoles ? pour lesquels les données disponibles relatives à l’environnement intérieur sont aujourd’hui inexistantes.

Campagne nationale 2012 ?2016 : Ecoles maternelles et élémentaires

Les mesures porteront sur l’air respiré et les poussières déposées au sol, pouvant être ingérées par les enfants. De nombreuses substances chimiques et agents biologiques seront analysés : plusieurs dizaines de composés organiques volatils et semi ?volatils (pesticides, phtalates, retardateurs de flamme...), les particules fines et ultrafines, des métaux et des allergènes.

Cette étude permettra également de documenter le confort perçu par les enseignants et les enfants dans leurs classes grâce à des mesures de température, de bruit et d’éclairage et des questions posées aux occupants des espaces.

Au global, 300 écoles, tirées au sort sur l’ensemble du territoire métropolitain, seront ainsi étudiées. L’ensemble des résultats sera exploité et présenté en 2015 et en 2016.

Campagne nationale 2012 ?2015 : Immeubles de bureaux

Parallèlement aux écoles, l’OQAI étudiera les bâtiments de bureaux, jusqu’en 2015.
Cette campagne nationale répond à des enjeux majeurs pour les usagers : elle permettra de dresser un état des lieux de ces immeubles en France, au regard de la qualité de l’environnement intérieur, du confort et de la santé des occupants (air, bruit, thermique, éclairage, syndrome des bâtiments malsains).

Compte ?tenu des enjeux de réduction des consommations énergétiques, et tout particulièrement dans le secteur du bâtiment, la performance énergétique des immeubles enquêtés sera également documentée.

Au global, 300 immeubles de bureaux de plus de 50 personnes, tirés au sort sur l’ensemble du territoire métropolitain, seront étudiés. Une seconde phase dans un sous ?échantillon de 50 immeubles de bureaux permettra d’approfondir les premières données obtenues. La globalité des résultats sera exploitée et présentée en 2015.