Densité, intimité, lien social : des notions compatibles

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Le dernier « Calepin du CAUE 31 » consacre son dossier spécial à la densité douce en Haute-Garonne.

« Rendre la densité acceptable

Dans le cadre de la loi ALUR, l’obligation de tenir compte du potentiel foncier densifiable interpelle les élus. Ils devront s’interroger sur leur projet d’aménagement à l’échelle de la commune, dans une optique de modification ou révision du PLU, ou dans le cadre d’un PLU intercommunal. Les SCOTs approuvés vont être révisés, ainsi que leurs préconisations ou prescriptions.
Les élus peuvent mobiliser différents outils, mais la décision de densifier ou de diviser appartient au propriétaire foncier. Parfois des riverains s’associent contre des projets collectifs en oubliant l’intérêt général ; d’autres se regroupent pour construire ensemble. D’autres encore, par intérêt familial ou financier, préfèrent diviser...
Pour expliciter ce concept de densité, le CAUE a décidé d’aller, avec l’aide de professionnels, à la rencontre des habitants. Un travail de sensibilisation, pour accompagner élus et citoyens vers un dialogue constructif pour
leur commune.
Ghislaine Cabessut, Présidente du CAUE. »

Au sommaire

  • Construire plus en consommant moins
  • Bimby : du potentiel à l’action
  • Dossier spécial : Vivre une densité douce en Haute-Garonne
  • Entretien avec Colette Suzanne, maire de Saint-Sulpice-sur-Lèze
  • Portrait de Céline Loudier-Malgouyres : la sociologie appliquée à l’urbanisme
  • Participation citoyenne : comment construire la ville avec les habitants ?

Plus d’infos et téléchargement du « Calepin n°21 »