Construction passive : quels critères pour quelle certification ?

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Bâtiment passif

4 critères pour un confort en toute saison :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an ;
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an ;
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure ;
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Cette certification peut rencontrer certaines limites : exposition inadéquate, bâtiment classé, requêtes du propriétaires… Le label EnerPHit, dédié à la rénovation, a alors été créé.

Le label EnerPHit

Pour cette certification, seul le critère de chauffage change : un besoin de chauffage inférieur à 25 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an. Les autres critères restent identiques à ceux de la certification Bâtiment Passif.

La certification Bâtiment Passif accueille 2 nouvelles catégories : Plus et Premium

Ces deux dernières certifications valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

  • Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m2a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment,
  • Pour la catégorie « Bâtiment Passif Premium », le bâtiment devra générer au moins 120 kWh/(m2a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

La certification évolue et inclut désormais le label BaSE

Le label BaSE (Bâtiment Sobre en Energie) a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet quand l’objectif Bâtiment Passif n’est pas atteint. Il reprend les bases de la certification passive en assouplissant deux de ses critères :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif),
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif).

Les autres critères restent identiques.

JPEG - 85.2 ko
Critères pour la certification Bâtiment Passif, ENERPHIT et BaSE
Crédits : La Maison Passive.

Plus d’infos et Télécharger le document récapitulant tous les critères de certification.