BÂTIBUZZ Résidence LIZOP : un exemple d’intégration urbaine et de qualité d’usage | Toulouse (31)

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page Diaporama

Plus de deux ans après sa livraison, retour d’expériences sur une opération réalisée dans le cadre du programme de requalification urbaine du quartier de la Reynerie à Toulouse : la résidence LIZOP.

Présentation de l’opération :

Le quartier de la Reynerie fait partie de trois zones urbaines sensibles de Toulouse sur lesquelles un programme de requalification urbaine, le Grand Projet de Ville (GPV) a été signé avec l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Si ce quartier possède un environnement exceptionnel (lac, parc de 120 ha ceinturé d’avenues, …), de grands immeubles, majoritaires, lui confèrent un caractère très urbain. Le programme de requalification urbaine décidé en 2007 vise la recomposition globale du quartier (démolition, implantation d’équipements structurants, création de liaisons douces…).
La construction de la résidence Lizop s’est inscrite dans ce cadre, avec en conséquence des prescriptions urbanistiques fortes, sur un terrain de surcroit triangulaire, encadré par une toute nouvelle médiathèque de quartier d’un côté et une copropriété de 12 étages de l’autre.
Le programme de construction de 55 logements sociaux en découlant, porté par Habitat Toulouse, a conduit l’équipe projet à travailler sur des dispositions à la fois spatiales, techniques et d’accompagnement des futurs usagers, pour atteindre la performance visée (niveau BEPOS) malgré toutes ces contraintes.
La résidence se décompose en un immeuble collectif de 4 étages en front de rue comprenant 45 logements, 4 maisons accolées en second-plan et 6 maisons individuelles implantées en configuration village. Le béton et le bois cohabitent dans la variété d’offres de logements.
Cette variété se retrouve dans le choix des énergies. Le bâtiment collectif est raccordé au réseau de chaleur du quartier, les maisons sont équipées de chaudières gaz. Des panneaux solaires photovoltaïques sont implantés sur le collectif et les maisons accolées, des panneaux solaires thermiques sur les maisons individuelles.
Cette opération a été lauréate en 2011 de l’appel à projet « Bâtiments économes de qualité environnementale en Midi-Pyrénées » et en 2014 du trophée de la « Qualité d’usage des logements » de Toulouse Métropole.

JPEG - 251.4 ko
Intégration des différentes typologies de la résidence Lizop au sein d’un quartier très urbain
Crédits : Lieux Communs.

(Cliquer sur la photo ou sur le bouton diaporama pour accéder aux autres photos.)

L’avis du CeRCAD :

A travers cette opération, l’équipe projet, constituée de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’oeuvre, a su tirer parti de dispositions contraignantes pour donner à la résidence Lizop un caractère à la fois chaleureux et original.
Elle a également réussi à maintenir le cap tout au long du chantier malgré les problèmes rencontrés (pieux sécants rendus nécessaires du fait de la proximité de la nappe, difficultés de certaines entreprises à mettre en oeuvre des techniques pourtant courantes). On peut toutefois regretter le manque de procédés innovants et le peu d’attention portée à la qualité écologique et sociale des matériaux.
En matière d’insertion urbaine, l’organisation de la parcelle permet une transition réussie entre les bâtis pavillonnaires, la médiathèque et les grands immeubles voisins, en créant de surcroît un cœur d’îlot ‘village’ où l’environnement urbain et sa densité peuvent être oubliés.
En matière de qualité d’usage, la proximité des transports en commun (métro, bus), les équipements collectifs mis à disposition (parking souterrain, locaux poussettes et vélos, et bientôt composteur), les espaces individuels de rangement, ainsi que l’éclairage naturel des circulations offrent un confort d’usage rare dans du collectif. La variété d’offre de logements, allant du T1 à la maison individuelle en passant par le duplex, est également à souligner.
En matière de performance énergétique, des choix judicieux devraient permettre d’assurer un certain confort d’été et de demi-saison, malgré l’orientation des logements : volets à projection et fenêtres oscillo-battantes, combles ventilés, duplex en dernier niveau, porte d’accès aux loggias plutôt que baie vitrée double. Ce point reste à confirmer dans le temps, ainsi que l’atteinte de la performance visée.
La mission de suivi d’exploitation mise en place permettra d’y répondre ;
particulièrement exemplaire, elle s’appuie sur du comptage, des enquêtes auprès des usagers, de la sensibilisation et une thèse de sociologie en cours, portée par Inddigo en partenariat avec l’Université Toulouse - Jean Jaurès (campus du Mirail).

Pour plus d’informations sur cette opération, téléchargez la fiche BâtiBuzz n°9 :
PDF - 1.8 Mo
BâtiBuzz n°9 - Résidence Lizop à Toulouse (31)
Crédits : CeRCAD Midi-Pyrénées.

Situation géographique