Amiante : choisir ses équipements de protection respiratoire

Partager par e-mail Partager sur Twitter Imprimer cette page

Le choix des APR (appareils de protection respiratoire) doit s’effectuer selon le niveau d’empoussièrement, en fonction de l’évaluation des risques et des exigences réglementaires.

Le choix des appareils de protection respiratoire s’effectue selon les critères fixés par l’arrêté du 7 mars 2013, en fonction du niveau d’empoussièrement (1, 2 ou 3). Il existe deux grandes catégories d’APR.

Première catégorie d’APR

Limités à un empoussièrement de niveau 1, ces APR peuvent être utilisés pour répondre à différentes situations d’exposition à l’amiante.
Par ordre de niveau de protection croissant :

  • le demi-masque filtrant FFP3 : appareil jetable à usage unique, son port est limité à des opérations dont la durée d’exposition n’excède pas 15 minutes (facteur de protection : estimé à 10) ;
  • le demi-masque équipé de filtres à particules P3 : le facteur de protection est estimé à 10, voire 20 pour les demi-masques à ventilation assistée TM2 P, en fonction du marquage R (réutilisable) ou NR (non réutilisable) ;
  • le masque complet équipé de filtres de classe P3 : pour des travaux de longue durée et pénibles (facteur de protection : 30) ;
  • le masque filtrant à ventilation assistée TH 3P avec cagoule ou casque : l’extraction de l’air se fait au travers des filtres (facteur de protection : estimé à 40).

Deuxième catégorie d’APR

L’utilisation est admise pour un niveau d’empoussièrement de niveau 2 ou 3, selon l’évaluation des risques de l’entreprise. Il comprend :

  • les appareils isolants à adduction d’air comprimé respirable à débit continu de classe 4 avec masque complet, assurant un débit minimum de 300 litres/minutes ;
  • les appareils isolants à adduction d’air comprimé respirable à la demande à pression positive avec masque complet, permettant d’atteindre un débit supérieur à 300 litres/minutes.

Lire l’article complet